N° 438-439 mars-avril 2019

AJELIS et NOVECAL - Des molécules-cages aux fibres extractantes et à la catalyse

Pagination : 30-39
Sous-thème : Les startups de la chimie
Mots-clés : Traitement des eaux, métaux stratégiques, catalyse, calixarènes, startup, AJELIS, NOVECAL.
FR | EN

Exemple de calixarène géant/Example of giant calixarene.

La récupération de métaux à partir d’effluents liquides constitue à l’heure actuelle un enjeu majeur, qui fait l’objet de très nombreux travaux tant au niveau académique qu’industriel. Cet intérêt se justifie tout d’abord pour des raisons environnementales. En effet, la présence de métaux lourds en solution (Cu, Zn, Pb…) pose bien souvent de graves problèmes de santé publique, et leur élimination est donc essentielle.

Mais à l’opposé, certains métaux en solution, loin d’être des déchets à éliminer, peuvent au contraire constituer une ressource précieuse. Ceci est par exemple le cas dans le domaine minier, où les techniques d’hydrométallurgie (traitement des métaux en solution aqueuse) occupent une place centrale. Cette même problématique se rencontre aussi dans le domaine du recyclage, où l’on va par exemple chercher à récupérer des ressources stratégiques (en particulier certains métaux rares) dans des déchets électroniques.

Une catégorie particulière de molécules-cages, les calixarènes, s’avère prometteuse et a conduit à la création de deux startups, les sociétés AJELIS et NOVECAL.

Découvrez le portrait de Vincent Huc dans les « Témoignages de chimistes » de la Société Chimique de France : Comment nait une startup ?, www.youtube.com/watch?v=lhuTMxZEgIo