Actualités Web

30e Olympiades nationales de la chimie

À lire, à voir… , Science pour tous - 16 avril 2014

Voilà déjà trente ans qu’existe ce concours toujours innovant créé en 1984 afin de contrer la réduction de la part de la chimie dans les programmes d’enseignement et la désaffection des jeunes vers l’industrie chimique, de promouvoir la science et les formations scientifiques auprès des lycéens ! Élèves, professeurs, sponsors et industriels, représentants des institutions [1] et aussi quelques anciens lauréats s’étaient réunis le 10 avril dernier à la Maison de la Chimie pour célébrer l’évènement dans la bonne humeur lors de la cérémonie de remise des prix.
C’est Antoine Bergeot, lauréat 2013, qui a ouvert la cérémonie en venant témoigner : aujourd’hui en classe préparatoire PCSI au lycée Lakanal de Sceaux, les ONC lui ont permis de faire de belles rencontres et de préciser ses choix. En octobre dernier, il a été reçu avec Appoline Louvet (qui avait fini 2e) sous la Coupole de l’Académie des sciences lors d’une séance solennelle, moment que vivront également les deux lauréats 2014.

Christophe Pellet-Laudamiel, lauréat de la deuxième édition en 1986 et médaillé de bronze des Olympiades internationales, est venu présenter son parcours. Ce sont les ONC qui lui ont donné envie de poursuivre en chimie, et de devenir « chimiste-parfumeur ». Cet artiste passionné vit désormais à New York où il dirige sa propre entreprise, Dreamair, spécialisée dans le « design olfactif ». « Grâce à la chimie, on a la possibilité de recréer des odeurs naturelles que l’on ne peut pas extraire comme celles du lilas, du muguet ou de… la mer. » Il se préoccupe aussi beaucoup de pédagogie. Un beau parcours qui pourrait susciter des vocations…

La cérémonie a été agrémentée de plusieurs films, illustrant le travail et les ressentis des candidats lors des différentes épreuves(1), ou montrant les applications de la chimie dans notre vie quotidienne, en particulier sur le thème de cette année, « La chimie et le sport ». Notons l’exercice de style de BASF : un vélocypède conçu avec des matériaux innovants, ou comment les inventeurs se seraient servi des connaissances actuelles.

L’épreuve « Parlons chimie », pilotée par André Gilles (UdPPC), a récompensé des projets ayant bien compris l’objectif du concours : une communication en chimie adaptée à un public ciblé. Le premier prix a été attribué à Quentin Baumard et Jules Cachat du lycée Gustave Flaubert (La Marsa, Tunisie) pour « Les algues : une des solutions pour les besoins futurs de l’humanité ? Exemples en Tunisie », projet basé sur une ressource locale. Le second prix a été attribué à Maxence Colin et Alexandre Bodet pour le projet réalisé avec leur camarade Tommy Sper « Manger ou rouler, faut-il choisir ? » : ils ont réussi à mobiliser les élèves de leur lycée pour organiser un tri sélectif à la cantine afin de fabriquer du biodiesel et à mener une campagne de communication très active. Une mention spéciale du jury a été donnée à l’« iChimie (iPhone de la chimie) », projet du lycée professionnel Blériot de Marignan, présenté par Émeline Durand et Benjamin Ducros.

Pour le concours scientifique, 2 048 élèves issus de 150 centres de préparation s’étaient lancés dans l’aventure… 43 candidats étaient sélectionnés pour les épreuves finales à Paris, tous ravis d’être déjà arrivés là. Le lauréat 2014 est Paul Fraux (lycée Pierre Paul Riquet, Saint-Orens, Acad. Toulouse), arrivé également premier à l’épreuve « manipulation ». Une famille de futurs chimistes ? Son frère Guillaume avait remporté le concours 2010… Paul est déjà motivé pour faire aussi bien que son frère aux Olympiades internationales et a invité tous les finalistes à participer à l’épreuve ! Hugo Cui (lycée Louis le Grand, Paris) arrive second (premier à l’épreuve de l’entretien collectif), suivi par Célia Escribe (lycée Stanislas, Paris).

Palmarès complet, photos et film retraçant les deux jours d’épreuve : www.olympiades-chimie.fr

Rendez-vous en 2015 sur le thème « Chimie, recyclage et valorisation » !


[1Académie des sciences, Arkema, BASF, Bayer, Belin/Pour la Science, Chimie ParisTech, CNRS, Dow, ENCPB, ExxonMobil, Fédération Gay-Lussac, Fondation de la Maison de la Chimie, Librairie du Cèdre, Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, PlasticsEurope, SCF, UdPPC, UIPP, UIC, Universciences, UPMC, Vuibert, et bien sûr L’Actualité Chimique qui a offert des abonnements aux lauréats et aux équipes pédagogiques comme chaque année !