Actualités Web

Alain Fuchs reconduit à la présidence du CNRS

Actualités des chimistes , Actualités scientifiques - 26 février 2014

Lors du Conseil des ministres ce 26 février, sur proposition de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Alain Fuchs a été reconduit à la présidence du CNRS pour un mandat de quatre ans. Il avait été nommé à ce poste le 20 janvier 2010.

Ancien élève de l’École polytechnique fédérale de Lausanne, ingénieur chimiste, Alain Fuchs obtient en 1983 un doctorat d’État à l’Université Paris-Sud Orsay. En 1995, professeur des universités en chimie à l’Université Paris-Sud, il y dirige le laboratoire de Chimie physique des matériaux amorphes (1997- 2000). Il y fonde ensuite le Laboratoire de chimie physique d’Orsay, qu’il dirigera jusqu’en 2006. Il est également « professeur invité » à l’Université de Californie en 1999.
Son domaine de recherche, qui concerne la modélisation et la simulation moléculaire du comportement des fluides confinés, a fait l’objet de nombreuses collaborations industrielles.
De 2004 à 2007, Alain Fuchs a été président de la section 13 du Comité national de la recherche scientifique, placé auprès du CNRS. Ancien membre du comité scientifique des rencontres « Sciences et citoyens » du CNRS (1997-1999), il a été chargé de mission « calcul » au département des Sciences chimiques du CNRS (1997-2003).
Alain Fuchs est chevalier des Palmes académiques (1996), membre du « Board of directors » de l’International Adsorption Society et « Fellow of the Royal Society of Chemistry ».

Au cours de son premier mandat, Alain Fuchs a rapproché le CNRS des universités et des grandes écoles pour concevoir une politique de recherche commune et participer à l’émergence de grands sites universitaires de taille mondiale. Il a également positionné l’organisme comme un acteur majeur du Programme Investissements d’Avenir. Durant ces quatre années, il a contribué à maintenir l’excellence scientifique au sein de l’organisme, le CNRS demeurant le premier producteur de publications scientifiques au monde [1] et le premier bénéficiaire des contrats de recherche européens, dont les bourses ERC. Ces deux dernières années, le CNRS a été reconnu comme l’un des cent principaux innovateurs mondiaux [2].

• Source : CNRS, 26/02/2014


[1Classement Scimago 2013.

[2Classement Thompson Reuters.