Actualités Web

Allergies : l’Europe veut développer des solutions alternatives aux tests sur animaux

Actualités scientifiques - 2 mars 2006

Le laboratoire de dermatochimie de l’Institut de chimie de l’Université Louis Pasteur (Strasbourg 1) est devenu le 1er février 2006 partenaire de Sens-it-iv, projet européen de recherche pour le développement de méthodes alternatives à l’expérimentation animale dans le domaine de l’allergie, tant respiratoire que de contact.

Ce type de test, pour l’instant plus fiable dans l’évaluation du pouvoir allergisant d’une substance chimique, devrait disparaître progressivement sous l’impulsion de l’Union européenne. Vingt-huit universités, instituts et organisations européennes visent dans ce cadre à mettre au point des méthodes alternatives in vitro. Parmi eux, le laboratoire de dermatochimie est le seul laboratoire de chimie choisi pour participer à ce projet. Il cherchera à évaluer la réactivité chimique des différentes molécules et à étudier les mécanismes de réaction entre allergènes et biomolécules cutanées.