Actualités Web

L’innovation dans la chimie au service de l’environnement Remise des premiers Prix Pierre Potier 2006

Industrie et innovation , Événements - 29 juin 2006

Le 29 juin 2006, le "gratin" de la chimie s’est retrouvé au Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie pour assister à la remise des premiers Prix Pierre Potier en présence d’Yves Chauvin, prix Nobel de chimie 2005 et président d’honneur du jury. François Loos, ministre délégué à l’Industrie, a récompensé neuf entreprises du secteur de la chimie qui avaient présenté des projets innovants au bénéfice de l’environnement, en présence d’Armand Lattes, président de la Fédération Française pour les sciences de la Chimie (FFC) et d’Alain Devic, président de l’Union des Industries Chimiques (UIC).

François Loos a décidé de créer ce prix scientifique et technologique dans le cadre de la réunion du Conseil Stratégique de l’Industrie Chimique (COSIC) du 24 novembre 2005, afin de récompenser les sociétés industrielles du secteur qui développent des innovations ayant un effet positif sur l’environnement. Le ministre a alors confié l’organisation de ce Prix à la FFC et à l’UIC. « Pour réconcilier les Français avec leur industrie chimique et pour inciter les industriels à répondre aux attentes des citoyens, je crois à la force de l’exemple », a t-il expliqué.
Grands groupes, PME et start-up de la branche avaient été appelés à concourir le 14 mars 2006. Plus de 40 dossiers ont été déposés.
La décision de donner au Prix le nom de Pierre Potier rappelle le rôle éminent joué par ce chimiste biologiste dans la découverte de nouveaux médicaments issus de végétaux.

A l’issue de l’appel à projets, le jury composé de personnalités compétentes issues de la recherche, de l’industrie chimique ainsi que des ministères concernés, a décidé de décerner neuf prix : cinq trophées et quatre médailles.

Trophées :
- « Une maison écologique grâce à la chimie », représenté par Dunja Umhoefer : BASF France a rénové un immeuble ancien en répondant à des exigences environnementales, économiques et sociétales. Cette construction permet de consommer cinq à huit fois moins d’énergie que dans un bâtiment traditionnel.
- « Projet Capucine », représenté par Pascal Barthelémy : Rhodia a mis au point un procédé qui permet de fabriquer du nylon sans produire de déchets.
- « Projet Epicerol », représenté par Dominique Lecroc : Solvay Electrolyse France utilise directement la glycérine (ressource renouvelable) à la place de produits issus du pétrole.
- « L’aluminium aussi dur que l’acier », représenté par Denis Busardo : Quertech Ingénierie a conçu un procédé qui permet de conférer à l’aluminium une dureté superficielle égale à deux à trois fois celle des aciers les plus durs.

Médailles :
- « Projet Thermo Vert », représenté par Jean Lalo : la société Prosign propose de remplacer les produits pétroliers utilisés pour le marquage routier par des produits d’origine naturelle : résidus de papeterie, gemmage de pins et huile végétal.
- « Peinture sans solvant », représenté par Marie N. Bleuzen : la société Rohm and Haas a mis au point une peinture murale soluble dans l’eau et sans solvant.
- « Projet Radiagreen RA », représenté par Annie Audibert-Hayet (photo) : l’IFP a conçu un produit de base aqueuse, à base d’additif non polluant, le Radiagreen, qui permet de sortir le pétrole des puits exploités sans dommages pour l’environnement.
- « Plante à traire », représenté par Jean-Paul Fèvre : la société Plant Advanced Technologies cultive des plantes en serre sur un milieu liquide, par des méthodes chimiques classiques, sans destruction du végétal.
- « Utilisation du polyamide 11 issu de l’huile de ricin », représenté par Patrick Dang : Arkema a réalisé des tubes pour transporter le gaz, à partir de l’huile de ricin (ressource renouvelable végétale).

Le diaporama présenté à l’occasion de cette journée est disponible sur le site de la SFC :
www.sfc.fr/FFC/PrixChimieIndustrie/Diaporama-Pierre-Potier.ppt. Vous pouvez aussi lire le communiqué de presse et le discours du ministre François Loos.

Photo : Annie Audibert-Hayet (IFP), qui fait partie du Comité de rédaction de L’Actualité Chimique, a reçu la médaille Potier des mains d’Yves Chauvin. ©L’Act. Chim./S. Bléneau-Serdel.