Actualités Web

Le Mini 6.50 d’Arkema : un monocoque du futur recyclable et une prouesse technologique

Actualités des chimistes , Industrie et innovation , Science pour tous - 1er juillet 2016

Dans le prolongement des développements apportés sur le trimaran Arkema depuis trois ans, le groupe (qui fête ses dix ans cette année) s’est lancé fin 2015 dans la réalisation d’un monocoque prototype « high-tech » qui a intégré ses matériaux et solutions innovantes dès sa conception.

Mis au point en collaboration avec la PME Lalou Multi basée en Gironde et le centre de recherche de Lacq, ce bateau de 6 m 50 à la pointe de l’innovation est une première mondiale. La coque et le pont ont été intégralement réalisés en composite thermoplastique recyclable, grâce à la résine Elium® infusée avec de la fibre de carbone. Cette résine liquide acrylique qui apporte rigidité, légèreté et recyclabilité, a la particularité d’être recyclable.

Les hublots de cockpit et la casquette (protection en sortie de cabine) ont été réalisés avec un autre matériau innovant, l’Altuglas® ShieldUp, qui a déjà fait ses preuves sur le trimaran et d’autres voiliers de course au large. Transparent comme du verre et léger, il résiste aux conditions les plus extrêmes (chocs, éléments naturels tels que rayons UV, eau salée, vent, et agressions chimiques).
Les solutions de collage Bostik (activité d’adhésifs de spécialités d’Arkema) ont largement contribué à l’assemblage structural du bateau. En particulier, les cloisons et le pont ont été collés à la coque avec des adhésifs Méthacrylate et MS Polymers et les mousses de structure assemblées à l’aide d’un adhésif polyuréthane. Le bateau est donc intégralement collé avec des produits Arkema.

Enfin, porté par l’esprit de collaboration et d’innovation partagé entre Arkema et Lalou Multi, ce monocoque est équipé de nouveautés spectaculaires pour la navigation. Là aussi, il s’agit d’une première pour ce type de voilier. La forme de la coque (carène à étrave ronde), le mat et sa voile (gréement-aile), le point de fixation de la voile d’avant (étai réglable), une quille mobile (pendulaire) et des ailes mobiles immergées (foils pendulaires) sont autant d’innovations.

Ce prototype au design novateur relève d’un défi de taille : la réalisation d’un monocoque recyclable grâce aux matériaux nouvelle génération d’Arkema. Révélé à l’occasion du JEC 2016, rendez-vous mondial des applications composites, le Mini 6.50 d’Arkema a été mis à l’eau début juin à Port-Médoc (Gironde). Ce bateau, qui constitue un véritable laboratoire pour l’innovation d’Arkema et pour la course au large, entre maintenant dans sa phase de tests et d’optimisation de ses équipements nautiques. Après un programme complet d’entrainement et de prise en main, le jeune skipper Quentin Vlamynck et son nouveau bateau prendront le départ de la Mini Transat en 2017 pour porter haut et fort les couleurs d’Arkema.

• Source : Arkema, 16/06/2016.
Photo © Arkema.