Actualités Web

Les nanovoitures entrent en compétition mondiale !

Actualités scientifiques , Science pour tous - 24 novembre 2015

© G. Rapenne CEMES, CNRS/UPS.

Le 27 novembre à Futurapolis (Toulouse) seront présentées les cinq équipes internationales qui vont disputer la première course de nanovoitures sur la surface d’un monocristal d’or parsemé d’obstacles atomiques prévue en octobre 2016.

Cette course, organisée par Christian Joachim (CNRS-CEMES, Toulouse) et Gwénaël Rapenne (Université Paul-Sabatier, Toulouse) [1], peut durer plusieurs jours. Elle aura lieu au Pico-Lab du CEMES (CNRS) à Toulouse.

Les équipes en compétition sont celles du NanoMobile club français (CEMES-CNRS), de la Nanocar Team austro-américaine (Rice et Graz Universities), de la Nano-windmill Compagny allemande (Dresden Technical University), du MANA-NIMS japonais et de la Ohio Bobcat nanowagon Team américaine (Ohio University).

Ces molécules-voitures sont constituées d’un corps sur lequel sont greffés des cyclo-assemblages grâce à une prouesse architecturale due aux chimistes de coordination. Elles doivent comporter au moins une centaine d’atomes. Sous ultravide et à basse température, elles sont propulsées par des électrons tunnel ou de la lumière.

Ces « molécules » sont fabriquées par des chimistes et mises en œuvre par des physiciens sous ultravide dans un microscope à effet tunnel. Cette première mondiale sera une illustration des progrès accomplis dans le « nanomonde » où la manipulation d’atomes et de molécules un par un ou une par une devient une réalité.

Alors, trois, deux, un... partez !

Pour en savoir plus :
http://www.cemes.fr/course_nanovoitures#teams


[1Ils avaient lancé ce défi en janvier 2013 dans la revue ACS Nano (2013, 7(1), p. 11-14, doi : 10.1021/nn3058246). En partie relevé par leur équipe et d’autres équipes de par le monde, le défi portait déjà sur la conception et la fabrication du châssis, des roues et du moyen de propulsion, puis sa robustesse.