Actualités Web

Luisa De Cola, Izatt‐Christensen Award 2019

Actualités des chimistes - 19 mars

Professeure de chimie à l’Université de Strasbourg et chercheuse à temps partiel au Karlsruhe Institute of Technology, Luisa De Cola vient de se voir décerner le Prix Izatt-Christensen, l’un des prix les plus prestigieux en chimie, qui reconnait l’excellence en chimie macrocyclique et supramoléculaire.

Née à Messine en Italie, elle y a étudié la chimie. Après un postdoctorat aux États-Unis,
elle a été nommée professeure assistante à l’Université de Bologne (1990), professeure à temps plein à l’Université d’Amsterdam (1998), puis a rejoint en 2004 l’Université de Münster en Allemagne. Depuis 2013, elle est professeure de classe exceptionnelle à l’Université de Strasbourg (Institut de sciences et d’ingénierie supramoléculaires (ISIS), chaire AXA en chimie supramoléculaire et des biomatériaux). En 2019, elle a été nommée professeure honoraire de l’Université de Tianjin (Chine).

Ses recherches sont axées sur l’autoassemblage de complexes métalliques luminescents et les nanosystèmes hybrides pour des applications médicales. Elle a publié 370 articles (indice h de 72, plus de 19 000 citations) et déposé 36 brevets.
Elle est la fondatrice d’une société située en Suisse, SiBreaX, qui développe des médicaments et des hydrogels à base de nanoparticules/microparticules de silicate pour la délivrance de composés.

Luisa De Cola a déjà reçu de nombreux prix et récompenses, les plus récents étant l’ERC Advanced Grant (2010), le Prix IUPAC en chimie (2011), le Prix international pour la chimie « L. Tartufari » de l’Accademia dei Lincei (2015) et le Prix Catalan-Sabatier décerné par la Société Chimique de France et la Société royale espagnole de chimie (2015). En 2014, elle a été élue membre de l’Académie des sciences allemande Leopoldina et a été élevée la même année au rang de Chevalier de la Légion d’honneur.

L’Izatt‐Christensen Award est décerné depuis 1991 à des personnalités sélectionnées par leurs pairs. C’est ainsi que furent récompensés entre autres Jean-Pierre Sauvage en 1991 et Mir Wais Hosseini en 2014.

Le récipiendaire est invité à donner une conférence lors du symposium annuel intitulé International symposium on macrocyclic and supramolecular chemistry (ISMSC). Le premier symposium sur la chimie macrocyclique et supramoléculaire fut organisé à Provo, dans l’État de l’Utah aux États-Unis, par Reed M. Izatt et James J. Christensen en 1977. Depuis le lancement du prix en 1991, IBC Advanced Technologies Inc. apporte son soutien financier à cette récompense.

Luisa De Cola recevra son prix en juin prochain lors du 14th International symposium on macrocyclic and supramolecular chemistry (2-6 juin, Lecce, Italie).

Pour en savoir plus sur le Prix