Actualités Web

Prix Nobel de chimie 2005 : métathèse et chimie verte à l’honneur

Actualités des chimistes , Actualités scientifiques , Événements - 18 janvier 2006

Le français Yves Chauvin (Institut Français du Pétrole) et les américains Robert H. Grubbs (California Institute of Technology) et Richard R. Schrock (Massachusetts Institute of Technology) ont reçu le 5 octobre dernier le prix Nobel de chimie 2005, pour la découverte et la vérification de la métathèse en synthèse organique.

En 1971, Chauvin a décrit en détail le mécanisme de cette réaction et déterminé les composés métalliques susceptibles de la catalyser. Schrock et Grubbs sont intervenu respectivement 19 et 21 ans plus tard pour créer le premier catalyseur métallique efficace dans cette réaction, puis pour améliorer cette dernière jusqu’à la rendre stable aux conditions normales de température et de pression. Écologique, caractérisée par un bon rendement, simple d’utilisation, la réaction de métathèse permet d’obtenir différents type de molécules, dont des médicaments.

Le 14 novembre 2005, Yves Chauvin a été honoré à la Maison de la Chimie au cours d’une cérémonie organisée par l’IFP et le CNRS, sous le haut patronage et en présence de Monsieur François Goulard, Ministre délégué à l’Enseignement supérieur et à la Recherche.

L’Actualité Chimique avait publié en mars 2004 (numéro 273) un article intitulé "Métathèse : de Chauvin à la chimie verte".

Les aspects historiques et les développements modernes de la réaction de métathèse sont résumés. En particulier, l’article insiste sur le rôle déterminant des apports mécanistiques et des propositions d’Yves Chauvin sur l’histoire de la découverte des catalyseurs efficaces des groupes de R.R. Schrock et R.H. Grubbs. On montre comment le mécanisme de métathèse de Chauvin impliquant un métallacyclobutane a été généralisé à beaucoup de réactions organométalliques catalytiques avec formation d’intermédiaires carrés comprenant un atome métallique. Deux chimistes de légende, G. Wilkinson et G. Natta ont aussi inspiré Schrock et Grubbs dans leurs réflexions sur la recherche de catalyseurs de métathèse efficaces, une histoire à succès qui a désormais envahi les mondes de la chimie organique et de la science des polymères.

Extrait de l’article rédigé par Didier Astruc
L’Actualité Chimique, n° 273, 3-11 (2004)