Actualités Web

Prix Nobel de chimie 2018 : l’évolution dirigée en éprouvette

Actualités des chimistes - 3 octobre

Ce mercredi 3 octobre 2018, le prix Nobel de chimie a été annoncé à 11 h 45. Il a été attribué pour moitié à l’Américaine Frances H. Arnold (California Institute of Technology, Pasadena, États-Unis), « pour ses travaux sur l’évolution dirigée des enzymes », qui devient ainsi la cinquième femme lauréate d’un prix Nobel de chimie après Marie Curie (1911), Irène Joliot-Curie (1935), Dorothy Crowfoot-Hodgkin (1964) et Ada Yonath (2009).

L’autre moitié a été attribuée conjointement à l’Américain George P. Smith (Université du Missouri, Columbia, États-Unis) et au Britannique Sir Gregory P. Winter (MRC Laboratory of Molecular Biology, Cambridge, Royaume-Uni) « pour leurs travaux sur l’expression des phages dans les peptides et les anticorps ».

« The power of evolution is revealed through the diversity of life. The 2018 Nobel Laureates in Chemistry have taken control of evolution and used it for purposes that bring the greatest benefit to humankind. Enzymes produced through directed evolution are used to manufacture everything from biofuels to pharmaceuticals. Antibodies evolved using a method called phage display can combat autoimmune diseases and in some cases cure metastatic cancer. », a annoncé le Comité Nobel.

Lire le communiqué de presse

En savoir plus sur le contexte scientifique