Actualités Web

Un pari fou pour la chimie : Solar Impulse 2

Actualités scientifiques , Industrie et innovation , Science pour tous - 10 mars 2015

La seconde version de l’avion solaire Solar Impulse a décollé lundi 9 mars d’Abou Dhabi pour un périple, que n’aurait pas désavoué Jules Verne, de 35 000 kilomètres en douze étapes, et sans aucune goutte de carburant. Il est propulsé par quatre moteurs électriques alimentés par des batteries stockant l’énergie électrique fournie par 17 000 cellules solaires. Pour les deux initiateurs du projet, Bertrand Piccard et André Borschberg, et pour les industriels de la chimie qui s’y sont investis, c’est l’aboutissement de treize années de recherche.

Les cellules solaires devaient être légères avec un profil aérodynamique, Solvay a remplacé le verre par un plastique fluoré. Pour l’encapsulation et la protection contre l’eau et les salissures, c’est un film de 20 microns d’halon, un copolymère d’éthylène et de chlorofluoroéthylène, qui a été développé. De même, pour les batteries lithium-ion, le liant pour les électrodes PVDF (polyfluorure de vinylidène) et l’additif fluoré F1EC de l’électrolyte améliorent la circulation des ions et augmentent la densité énergétique des batteries. Des innovations qui se retrouveront dans nos smartphones...

La structure légère de l’avion est à base de fibres de carbone, et pour l’isolation du cockpit, Bayer a développé des mousses de polyuréthane renforcées de fibres de carbone, nouveau composite léger et solide qui peut avoir d’intéressantes retombées en automobile. Les ailes de 72 mètres d’envergure, presque aussi longues que celles d’un Airbus A380 sont résistantes et légères grâce à une structure à base de papier laminé entre deux nappes de fibres de carbone et rendues rigides par un polyamide spécial, le Torlon®PAI. Pour un tel enjeu, le poids c’est l’ennemi : l’avion ne pèse que 2,5 tonnes, soit l’équivalent d’un gros 4 x 4. Même les vérins d’ouverture du train d’atterrissage sont tout plastique et transposables à l’industrie automobile.

Solar Impulse est un laboratoire d’innovation pour la chimie et les matériaux, c’est aussi un formidable démonstrateur pour les technologies du développement durable. Souhaitons-lui « bon vent…et favorable » !
Jean-Claude Bernier, 10 mars 2015

www.solarimpulse.com
Photo : Si2 survolant Abu Dhabi. © RTW/2015 Solar Impulse.