N° 418-419 mai-juin 2017

Analyse vibrationnelle at-line/on-line en milieu industriel

Pagination : 96-99
Sous-thème : Le laboratoire mobile
Mots-clés : Spectroscopie vibrationnelle, spectroscopie Raman, infrarouge, proche infrarouge (NIR), chimiométrie.
FR | EN

D’un point de vue technologique, les techniques de spectroscopies vibrationnelles ont fortement évolué ces dernières années. Elles sont plus rapides, ont de meilleures résolutions spectrale et spatiale et sont plus sensibles. De plus, associées à des méthodes d’analyses statistiques, elles permettent des mesures at-line/on-line avec des temps compatibles avec les procédés industriels.

Ces évolutions technologiques (sources plus puissantes, détecteurs plus sensibles, utilisation de fibres optiques, etc.) conduisent aussi à la miniaturisation des instruments qui peuvent désormais être utilisés dans des environnements industriels ou hostiles. La miniaturisation des systèmes de mesure entraine des performances souvent moindres que sur des appareils de laboratoire.

Il est donc nécessaire de réaliser une étude amont sur des prélèvements du procédé industriel afin d’identifier le(s) paramètre(s) spectroscopique(s) lié(s) aux propriétés physicochimiques d’intérêt et ensuite de construire un modèle pouvant être adapté aux performances moindres de l’équipement sur site. C’est ce compromis performance du capteur/efficacité/prix qu’il faut optimiser.