N° 437 février 2019

Catalyseurs alternatifs pour les technologies hydrogène : une approche bio-inspirée

Pagination : 25-29
Rubrique : Recherche et développement
Sous-rubrique : Prix « Chercheur confirmé » de la division Chimie physique 2018
Mots-clés : Hydrogène, enzymes, chimie de coordination, chimie de surface, nanostructuration.
FR | EN

Représentation schématique de la structure des hydrogénases [NiFe] (à gauche) et [FeFe] (à droite) dans leur état le plus réduit.

Les hydrogénases sont des enzymes très efficaces qui catalysent de manière réversible et extrêmement rapide la production ou l’oxydation de l’hydrogène, permettant d’envisager à terme le remplacement du platine comme catalyseur dans les technologies de l’hydrogène.

Si la fragilité de ces enzymes naturelles freine leur intégration au sein d’électrolyseurs ou de piles à combustible à membranes échangeuses de proton, leurs sites actifs sont une source d’inspiration pour développer des catalyseurs alternatifs, dits bio-inspirés, qui possèdent quant à eux à la fois l’activité et la stabilité requises pour une intégration technologique.

Grâce aux outils des nanosciences, on peut alors développer des électrodes modifiées, optimiser leurs performances électrocatalytiques et les intégrer dans des dispositifs technologiques.

Vincent Artero a reçu le prix Chercheur confirmé 2018 de la division Chimie physique de la Société Chimique de France (SCF) et de la Société Française de Physique (SFP).