N° 318 avril 2008

Ce qui est chimique pour les uns...

Page : 4
Rubrique : Chroniques
Sous-rubrique : Communication de la chimie

Points de vue concis et incisifs sur des questions critiques dans la vie de la chimie, les Chroniques paraissent désormais, au rythme de l’inspiration de leurs auteurs, dans chaque numéro de L’Actualité Chimique.

Dans notre précédente chronique, nous évoquions le sens dont est chargée l’expression « produit chimique » dans le langage courant. Nous montrions notamment que le produit chimique, en tant que substance littéralement « produite pour faire de la chimie », était essentiellement considéré comme à la fois synthétique et réactif, et donc non naturel et potentiellement dangereux. Pour les chimistes, comme nous le verrons dans une chronique ultérieure, le sens de l’adjectif chimique dépasse largement cette conception commune ; « La photosynthèse, c’est de la chimie », nous risquons-nous souvent à revendiquer. Or cette différence de conception entre spécialistes et non-spécialistes n’est pas sans poser de réels problèmes de communication. Cela nous amène dès aujourd’hui à nous intéresser plus finement à la question de ce qui est (ou non) chimique, et des différents sens de cet adjectif.