N° 406 avril 2016

Ces molécules qui nous mènent par le bout du nez : le codage moléculaire de la perception des odeurs

Pagination : 21-31
Rubrique : Recherche et développement
Mots-clés : Odeur, perception, récepteur, génétique, molécule, neurone olfactif.
FR | EN

Photographies de Caroline Bushdid mettant en scène des membres de l’Institut de Chimie de Nice, DR.

L’odorat est un sens « chimique ». Il nous permet de percevoir les molécules volatiles présentes dans notre environnement. L’information odorante guide par exemple nos comportements alimentaires ou nos relations avec autrui. Cette relation entre le monde moléculaire et nos agissements nous est très personnelle et peut varier d’un individu à l’autre. L’établissement d’une relation fiable entre la structure d’une molécule odorante et son odeur reste un défi pour la communauté scientifique dans la mesure où elle nécessitera probablement des approches interdisciplinaires mêlant chimie, biologie, sciences comportementales et sciences humaines.

Cet article fait le point sur les relations structure-odeur en se focalisant plus particulièrement sur les étapes physiologiques, notamment sur le rôle fondamental des récepteurs exprimés à la surface de nos neurones olfactifs.