N° 303 décembre 2006

Chimie atmosphérique polaire : une nouvelle application des isotopes stables de l’oxygène

Pagination : 14-18
Rubrique : Recherche et développement
Mots-clés : Ozone, isotopes stables, nitrate, atmosphère, Arctique.
FR | EN

Banquise arctique à Alert (Nunavut).

La mesure de la composition isotopique de l’oxygène du nitrate atmosphérique collecté dans le Haut Arctique Canadien à Alert (Nunavut, 82,5 °N) au cours d’épisodes de destruction de l’ozone des basses couches de l’atmosphère a permis de mettre en évidence un lien entre la teneur en ozone de surface et l’anomalie isotopique du nitrate (Δ17O). Il est montré que cette anomalie est transmise par l’ozone aux précurseurs du nitrate atmosphérique. Ainsi, l’intensité de l’activité chimique locale de l’atmosphère, due à l’ozone, s’imprime dans la composition isotopique du nitrate. Ce mode d’enregistrement apparaît prometteur dans le cadre d’études approfondies sur les processus à l’œuvre dans l’atmosphère polaire, mais également pour la reconstruction de la composition chimique de l’atmosphère et des climats passés à partir des enregistrements glaciologiques.