N° 427-428 mars-avril 2018

Chimie du végétal et produits innovants à forte valeur ajoutée

Pagination : 25-33
Sous-thème : Chimie et développement durable
Mots-clés : Chimie durable, produits de spécialité, actifs, molécules plateformes.
FR | EN

Microphotographies de coupes colorées de microparticules alginate-sérumalbumine.

Ces vingt-cinq dernières années ont vu émerger la possibilité d’une société reposant sur un apport carboné biosourcé en remplacement du carbone fossile, transition souvent appelée à tort « société décarbonée ». Le territoire champardennais, terre agricole, s’est engagé dès les années 1990 dans une démarche de bioraffinerie durable en associant recherche académique et acteurs économiques et politiques.

C’est dans ce contexte que s’est développée une recherche en chimie du végétal tournée vers les secteurs à moyenne ou haute valeur ajoutée en visant des produits de spécialité ou des actifs originaux et performants dans des domaines aussi variés que les matériaux, la chimie fine, l’environnement, l’agrochimie, la santé ou la cosmétique.

Auteurs : Abdulmagid Alabdul-Magid, Christophe Bliard, Stéphanie Boudesocque, Sandrine Bouquillon, Xavier Coqueret, Laurent Dupont, Florence Edwards-Lévy, Stéphane Gérard, Céline Guillermain, Emmanuel Guillon, Arnaud Haudrechy, Norbert Hoffmann, Jane Hubert, Christelle Kowandy, Catherine Lavaud, Aminou Mohamadou, Murielle Muzard, Jean-Marc Nuzillard, Richard Plantier-Royon, Caroline Rémond, Janos Sapi, Stéphanie Sayen, Gabriela Tataru et Jean-Hugues Renault*.