N° 353-354 juin-juillet-août 2011

Chimie et développement durable

Pagination : 18-20
Sous-thème : Chimie et économie d'énergie et de ressources
Mots-clés : Développement durable, règlement REACH, ressources renouvelables, pétrole, éco-innovation

Les résultats attendus du développement de la chimie verte.

La notion de développement durable est née après le rapport de la Commission Brundtland des Nations unies en 1987 qui s’interrogeait sur les risques du développement en soulignant que le développement économique pourrait conduire à une détérioration au lieu d’une amélioration de la qualité de vie, et concluait que le développement doit satisfaire les besoins présents sans compromettre les possibilités que doivent avoir les générations futures à satisfaire leurs propres besoins.

Ces souhaits de la Commission Brundtland peuvent se traduire par des actions visant à :
- limiter le réchauffement climatique par un contrôle des émissions de gaz à effet de serre ;
- rechercher des substituts aux ressources fossiles épuisables à une échéance relativement brève ;
- diminuer les risques de l’activité industrielle pour la santé humaine et l’environnement, ce qui correspond à une forte demande sociétale.

Il n’est peut-être pas inutile de placer ces trois problématiques dans leur contexte et de chercher à en hiérarchiser l’importance dans une échelle de temps.