N° 204 juin 1997

Chimistes ! Faisons-nous entendre d’avantage !

Page : 2
Rubrique : Éditorial

Depuis des décennies, les divers médias et des leaders d’opinion, souvent mal formés pour traiter correctement les problèmes qu’ils soulèvent, se sont attachés à mettre la chimie et les chimistes au banc d’infamie.

La situation s’améliore aujourd’hui, à la suite des importantes opérations conduites ensemble par l’industrie chimique, les enseignants et les chercheurs, telles que les Olympiades nationales de la chimie, les conférences présentées dans les lycées par des ingénieurs et des élèves-ingénieurs chimistes, l’opération « Passion recherche » du CNRS... Il reste toutefois à nous faire mieux entendre de tous ceux qui, par de multiples canaux, abreuvent les citoyens d’informations ou de commentaires, qui sont souvent des littéraires ou des intellectuels ignorant à peu près tout de la chimie. Il nous faut davantage nous exprimer auprès d’eux, ou à côté d’eux, comme ont su le faire les astrophysiciens ou les biologistes [...]

Couverture

En haut : les principaux centres de rayonnement synchrotron dans le monde. En bas : premières expériences in situ en spectroscopie d’absorption X avec le rayonnement synchrotron illustrant l’action du titane inséré dans des catalyseurs solides utilisés pour l’époxydation du cyclohexane en présence d’eau oxygénée (voir article p. 3).