N° 337 janvier 2010

Communication intramoléculaire photocontrôlée

Pagination : 23-27
Rubrique : Recherche et développement
Mots-clés : Nanomachines, chimie supramoléculaire, photochimie, photophysique.
FR | EN

Photopompage d’électrons d’un complexe [Ru(bpy)21]2+ sur zéolite vers un accepteur d’électrons encombré (méthylviologène) en solution ; la compensation de charge est assurée par un mouvement concerté d’ions sodium.

Tout comme leurs analogues biologiques structurellement plus complexes, les molécules et nanodispositifs synthétiques peuvent faire appel à des processus élémentaires photoinduits tels que le transfert d’énergie électronique ou le transfert d’électron pour déclencher une opération ou une modification du système. Le contrôle de ces processus est donc crucial pour développer les futurs nanodispositifs moléculaires.

Quelques exemples sont décrits dans cet article, concernant notamment les propriétés luminescentes de systèmes structurellement simples impliquant une communication intramoléculaire. Une stratégie pour gérer l’énergie consécutive à l’absorption lumineuse y est explicitée ; elle fait intervenir une modulation des propriétés de l’état excité de systèmes multicomposants via un transfert d’énergie intramoléculaire sous contrôle énergétique et cinétique. Ce processus, qui peut être piloté de façon prédéterminée, est un outil de choix pour la conception de composants moléculaires artificiels photo- et électroactifs dotés de propriétés souhaitées.