N° 430-431 juin-juillet-août 2018

Construction de catalyseurs supportés par auto-assemblage

Pagination : 91-95
Sous-thème : La chimie supramoléculaire
Mots-clés : Auto-assemblage, catalyseurs, fullerènes, ruthénium, hydrogénation, chimie supramoléculaire.
FR | EN

Structure optimisée des espèces C66(COOH)12-Ru13-C66(COOH)12.

L’utilisation de réactions d’auto-assemblage est une voie prometteuse pour l’élaboration de nano-architectures originales pour des applications en catalyse. Inspirée par les MOF (« metal-organic framework »), une voie de synthèse a été mise au point qui permet d’obtenir des assemblages d’atomes métalliques ou de nanoparticules métalliques avec des nanoparticules de carbone à base de fullerènes C60.

L’utilisation de fullerènes C60 purs et non fonctionnalisés ne permet pas d’induire une directionalité dans les édifices produits et un mode de coordination original du fullerène au ruthénium a été mis en évidence. Une fonctionnalisation octaédrique du fullerène par des groupes carboxyliques permet d’obtenir des édifices dans lesquels la distance inter-particulaire est contrôlée, ainsi que le mode de coordination du fullerène aux particules. Ces nano-objets originaux constituent d’excellents catalyseurs modèles, qui se sont révélés particulièrement chimio-sélectifs dans l’hydrogénation du nitrobenzène.