N° 257 mai-juin 2002

Contrôle de la porosité : des micro- aux mésoporeux

Pagination : 101-105
Sous-thème : Les matériaux catalytiques
Mots-clés : Catalyse, tamis moléculaire, micropores, mésopores, tensioactifs, structurants.
FR | EN

Au début des années 90, le domaine des solides poreux avec des dimensions de pores uniformes se limitait aux tamis moléculaires microporeux de la famille des zéolithes. Dans la synthèse des zéolithes, les ions silicates polymérisent et forment un réseau tridimensionnel autour d’un structurant, généralement un agrégat de cations hydratés ou une molécule organique. La porosité disponible après élimination du structurant est définie par le type de réseau, lui-même imposé par les conditions de la synthèse. La découverte et l’application des propriétés structurantes de micelles de tensioactifs permettent désormais de préparer des solides dont les tailles de pores et leur agencement peuvent être ajustés très précisément entre 2 et 20 nm. Le domaine de la synthèse d’oxydes inorganiques en présence de structurants micellaires connaît un développement constant, à l’interface de nombreuses disciplines.