N° 408-409 juin-juillet-août 2016

Couplage expérimentation/modélisation multi-échelle pour la détermination des mécanismes réactionnels : cas de la transformation de l’isopropanol sur alumine

Pagination : 130-134
Sous-thème : Biomasse et fossile
Mots-clés : Modélisation cinétique, modélisation moléculaire, DFT, cinétique, alumine γ, déshydratation des alcools, transition énergétique.
FR | EN
© 2015 American Chemical Society.

Schéma de déshydratation des alcools sur alumine γ déterminé par DFT. La formation du propène et de l’éther procède via un intermédiaire commun. Cyan : carbone ; rouge : oxygène ; jaune : hydrogène.

La complexité de l’élucidation de mécanismes réactionnels en catalyse hétérogène nécessite de recourir à des méthodologies associant expérience et modélisation à différentes échelles.

Cet article montre les bénéfices qui peuvent être tirés de la synergie entre modélisation moléculaire, modélisation cinétique et approche expérimentale pour la détermination du mécanisme d’une réaction de déshydratation d’un alcool biosourcé sur alumine γ.

Des itérations successives entre les différentes approches permettent de construire des modèles cinétiques consolidés assortis d’une description à l’échelle moléculaire des chemins réactionnels.