N° 358 décembre 2011

Daniel Shechtman, prix Nobel de chimie 2011 : la saga des quasi-cristaux

Pagination : 4-5
Rubrique : À propos de
Mots-clés : Prix Nobel de chimie 2011, Daniel Shechtman, quasi-cristaux, découverte.
© CNRS Photothèque/Pierre GRUMBERG.

De gauche à droite : John Werner Cahn, Dan Shechtman, Ilan Blech et Denis Gratias réunis à l’occasion d’un congrès international sur les quasi-cristaux (1995, Avignon).

Le prix Nobel de chimie 2011 qui vient d’être attribué à Daniel Shechtman pour a découverte des quasi-cristaux remet sous le feu des projecteurs la saga de matériaux qui pendant plusieurs années furent au centre d’une polémique et restèrent quelque temps un mystère pour les métallurgistes et les physiciens, car ce sont des objets qui présentent du point de vue cristallin une symétrie inhabituelle d’ordre 5... quasi interdite !

Cet article est basé sur la rubrique le « Produit du jour », proposée tout au long de l’Année internationale de la chimie sur le site de la Société Chimique de France et coordonnée par Jean-Claude Bernier, Rose-Agnès Jacquesy, Igor Tkatchenko et Marie-Claude Vitorge (www.societechimiquedefrance.fr/produit-du-jour/quasi-cristaux.html).