N° 441 juin 2019

Dans le monde d’une jeune chimiste primée et engagée

Pagination : 12-14
Rubrique : À propos de
© L’Act. Chim./SCF.

Le 14 mars dernier, cinq éminentes scientifiques des cinq continents – dont les chimistes Najat Aoun Saliba (Liban) et Maki Kawai (Japon) – ont reçu des mains d’Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO, et Jean-Paul Agon, président de L’Oréal, le Prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la science 2019, en reconnaissance de leur contribution remarquable aux avancées de la science, la force de leur engagement et leur empreinte dans la société.

Chaque année, le programme L’Oréal-UNESCO valorise également les talents émergents à travers le monde : en 2018, 280 bourses ont ainsi été décernées. Une partie des trente jeunes boursières françaises 2018 révélées en octobre dernier étaient présentes parmi le public invité au siège de l’UNESCO à Paris pour célébrer cette 21e édition, dont la chimiste Caroline Rossi-Gendron.

Nous sommes allées la rencontrer dans son laboratoire à l’École Normale Supérieure (ENS) pour en apprendre un peu plus sur elle et sur ce que cette bourse lui avait apporté.