N° 353-354 juin-juillet-août 2011

De Boltzmann aux expériences "in silico"

Pagination : 61-65
Sous-rubrique : La simulation en chimie
Sous-thème : Chimie et économie d'énergie et de ressources
Mots-clés : Thermodynamique, modélisation moléculaire, simulation numérique.
FR | EN

Ludwig Eduard Boltzmann (1844-1906).
Croquis réalisé par Bernhard Reischl (DR).

Apparue au milieu du XXe siècle, la simulation moléculaire est aujourd’hui un outil largement utilisé pour aider à interpréter et comprendre des résultats expérimentaux, tester de nouvelles théories, ou prédire le comportement physique ou chimique de la matière.

Les méthodes de simulation moléculaire résolvent, de façon numérique, les équations de la thermodynamique statistique, théorie générale qui permet de faire le lien entre les grandeurs microscopiques du système (comme les positions et vitesses des atomes) et ses propriétés macroscopiques (structurales ou dynamiques). Ces « expériences numériques » représentent de nouvelles voies d’exploration de la matière, en complément des théories et expériences, dans de nombreux domaines de la chimie, la physique et la biologie.