N° 408-409 juin-juillet-août 2016

De l’art du feu à la chimie douce !

Pagination : 71-76
Sous-thème : Matériaux
Mots-clés : Chimie douce, sol-gel, matériaux hybrides, luminophores, terres rares, biomatériaux, biocapteurs, transition énergétique.
FR | EN

Oxyde de cérium colloïdal. Plan hexagonal lisse : orientation (111), plan carré rugueux : (100).

Depuis la préhistoire, le développement des matériaux est lié à la maitrise du feu. L’élaboration des verres et des céramiques met en jeu des températures qui dépassent souvent les mille degrés. L’observation de la nature nous montre que le vivant a appris à élaborer les biomatériaux à température ambiante en partant de précurseurs en solution aqueuse plutôt que de minerais solides.

Les deux voies empruntées par le vivant, la précipitation de sels minéraux et la polycondensation d’acide silicique, conduisent à de nouveaux procédés d’élaboration beaucoup moins coûteux en termes d’énergie, ainsi qu’à des matériaux originaux tels que les hybrides organo-minéraux. Des progrès décisifs ont ainsi été obtenus dans un domaine aussi sensible que celui des terres rares !