N° 395 avril 2015

De la draisienne aux vélos actuels par l’évolution des matériaux

Pagination : 48-52
Rubrique : Chimie au quotidien
Mots-clés : Cyclisme, vélos, matériaux.

Cette photo nous apporte la preuve concrète que grâce aux sciences et aux technologies, sont disponibles actuellement des vélos et des équipements permettant à des non-professionnels, y compris d’âge mûr, de parcourir en sécurité des dizaines de kilomètres par tous les temps ! Ce jour-là, nous sommes allés de Sens à Moret-sur-Loing dans de la neige « agrémentée » par moment de verglas... (photo : Club MDB, DR).

Regain des ventes – trois millions de bicyclettes vendues par an en France –, développement du cyclopartage en ville et des pistes dédiées aux cyclistes, conception de vélos innovants ou « sur-mesure »…, celui qui était il y a peu encore considéré comme la « voiture du pauvre » revient en force et retrouve sa place parmi les mobilités du quotidien, synonyme de transport respectueux de la qualité environnementale et de la santé.

Pour preuve : selon la dernière Enquête globale transport (EGT) de 2010, le nombre quotidien des déplacements à vélo à Paris a été multiplié par deux entre 2001 et 2010 après une longue période de baisse pendant les années 1970 et 1980.

La pratique du vélo nous apporte des bienfaits en tous genres, mais la plupart des cyclistes euxmêmes ne sont pas assez conscients des travaux considérables qui ont été réalisés en science et technologie des matériaux, et donc le rôle majeur de la chimie, pour arriver à ce résultat.