N° 200 février 1997

Des apatites naturelles aux apatites synthétiques : utilisation des apatites comme matrice de conditionnement de déchets nucléaires séparés

Pagination : 3-9
Rubrique : Recherche
Mots-clés : Déchets radioactifs, apatite, britholite.
FR | EN

Les minéraux à structure apatite formés il y a deux milliards d’années lors de réactions nucléaires naturelles à Oklo (Gabon) sont des apatites phosphocalciques appelés britholites. Ils contiennent, comme substitutions ou inclusions, des éléments radioactifs ou des produits de fission.

Ils restent totalement stables et semblent être d’excellentes matrices de conditionnement des déchets nucléaires. L’étude britholites synthétiques a été réalisée. La composition chimique optimale a été déterminée, la synthèse solide/solide a été effectuée et la stabilité dans des conditions radioactives et thermiques a été étudiée par rapport aux observations géologiques. Les premiers résultats indiquent une résistance à la radiation et une nouvelle voie pour le stockage des déchets nucléaires.