N° 280-281 novembre-décembre 2004

Des chercheurs dans les classes !

Pagination : 56-59
Sous-thème : Lorsque la vulgarisation de la chimie rejoint son enseignement
Mots-clés : Accompagnement scientifique et technologique, vulgarisation, enseignement, collaborations, médiation de la chimie, charte, école primaire.

L’accompagnement scientifique et technologique est un concept nouveau. Non pas par la pratique qui en est faite (depuis bien longtemps, des chercheurs et des enseignants ont tenté de se rencontrer pour élaborer des projets pédagogiques communs), mais par la rationalisation et le désir de généralisation dont cette pratique fait l’objet depuis quelques années. Du point de vue des enseignants comme des scientifiques, qu’ils soient chercheurs ou étudiants, bien des apports ont été identifiés. Mais bien des difficultés également, incitant les promoteurs de cette forme de médiation scientifique à de multiples précautions et mises en garde : « Le scientifique n’est pas là pour faire cours à la place de l’enseignant », « Le scientifique est le professionnel de la science, l’enseignant restant le professionnel de l’éducation  » , etc.

Cet article définit précisément le concept d’accompagnement scientifique et technologique (ASTEP, EP pour école primaire) et présente les principaux résultats du colloque organisé au mois de mai dernier à Paris sur ce thème. Il est complété par un document qui fonde officiellement sa mise en œuvre : la Charte de l’accompagnement scientifique et technologique, élaborée par le Comité National de l’ASTEP suite à ce colloque.