N° 440 mai 2019

Des mousses aqueuses « sèches » pour la décontamination biologique des infrastructures

Pagination : 37-40
Sous-thème : Protection - Décontamination
Mots-clés : Décontamination, mousse, spores, eau de Javel, eau oxygénée, xanthane.
FR | EN
© CEA/Laboratoire des procédés supercritiques et décontamination.

Mise en œuvre de la mousse en remplissage d’une cuve de 20 m3 (4 m de hauteur sur 2,6 m de diamètre).

L’efficacité de décontamination de nouvelles mousses biocides brevetées par le CEA a été évaluée sur différents supports (plastique, inox, verre, faïence…) volontairement contaminés par des spores dans différentes configurations (verticale, horizontale et remplissage).

Ces mousses permettent notamment de tuer des spores Bacillus anthracis en 30 minutes. Elles sont dites « sèches » car elles ne contiennent que 3 à 5 % en poids d’eau. Elles mouillent l’ensemble des surfaces à traiter et autorisent une mise en oeuvre originale, soit par talochage soit par remplissage de l’installation à traiter. Enfin, leur récupération est aisée par aspiration ou séchage naturel.