N° 353-354 juin-juillet-août 2011

Des peptides cationiques pour une pharmacologie intracellulaire

Pagination : 97-99
Sous-thème : Chimie et sciences du vivant
Mots-clés : Peptides, molécules cargos, pharmacologie intracellulaire, vectorisation, nanoparticules.
FR | EN

Il y a une vingtaine d’années, il a été établi que des peptides cationiques, porteurs de plusieurs charges positives, pouvaient pénétrer dans une cellule et donc traverser la bicouche lipidique. Qui plus est, ces peptides, appelés peptides pénétrants, sont capables de véhiculer dans une cellule une autre molécule qui n’y pénètrerait pas par elle-même ; ces molécules transportées sont appelées cargos.

Cette découverte, qui a bousculé le dogme de l’imperméabilité de la membrane plasmique aux espèces chargées, a ouvert la voie à une pharmacologie intracellulaire. Bien que le(s) mécanisme(s) de pénétration reste(nt) encore sujet à controverses, le potentiel de cette stratégie de vectorisation est explorée en parallèle de stratégies à base de nanoparticules (liposomes, polymères ou autres colloïdes...).