N° 192 décembre 1995

Du minéral osseux aux biomatériaux, un biominéral particulier : l’apatite

Page : 41
Rubrique : Recherche et développement
Mots-clés : Biominéraux, os, apatite, biomatériaux

Projection sur le plan de base 001 de la structure de l’apatite, perpendiculaire à l’axe c de l’hexagone. Les ions Y sont situés dans des tunnels bordés par des ions calcium. Ces derniers forment des triangles équilatéraux aux cotes c/4 et 3c/4. Les atomes oxygène des ions phosphate forment un hexagone gauche qui borde les tunnels à la cote c/2.

Les phosphates de calcium constituent la phase minérale majeure des tissus durs des vertébrés. Dès 1926 De Jong, en utilisant la diffraction des rayons X, montrait l’analogie du minéral osseux avec les minéraux de type apatitique.

Toutefois, l’étude directe du minéral osseux a peu progressé durant les années qui suivirent essentiellement en raison du mauvais état de cristallisation des apatites osseuses et des difficultés techniques qui en résultaient.

Ce manque d’informations physico-chimiques a permis l’émergence de diverses théories concernant la nature et le mode de formation du minéral osseux. Ainsi, le minéral a été considéré comme un mélange d’apatite et de carbonate de calcium amorphe.

Les progrès les plus sensibles ont été réalisés dans les trente dernières années, ils ont été dus aux avancées réalisées par les chimistes dans la synthèse d’apatites complexes ainsi qu’à l’utilisation de techniques d’investigation structurale de plus en plus performantes.

[...]