N° 312-313 octobre-novembre 2007

Durabilité de polymères hydrosolubles utilisés pour la consolidation des objets archéologiques en bois humide

Pagination : 93-97
Sous-thème : Matériaux osseux et bois
(coordinatrice : M. Regert)
Mots-clés : Polymères hydrosolubles, durabilité, bois archéologique, consolidation, patrimoine culturel.
FR | EN
© ARC-Nucléart.

Objets traités par imprégnation de PEG puis séchés par lyophilisation (épave corsaire du XVIIIe siècle, site la Natière, Saint-Malo).

La conservation des matériaux du patrimoine, en particulier les bois archéologiques humides, nécessite un effort de recherche soutenu en vue d’améliorer les traitements. Les polyéthylène glycols (PEG), actuellement utilisés comme produits d’imprégnation, présentent une sensibilité au vieillissement qui constitue une limite sévère à la durabilité des objets consolidés.

La recherche de traitements avec une durée de vie accrue nécessite la mise au point de nouveaux polymères plus résistants au vieillissement et qui garantissent la réversibilité des traitements et l’innocuité vis-à-vis des bois. Le comportement à long terme d’autres polymères hydrosolubles et de PEG stabilisés a ainsi été évalué en vieillissement artificiel accéléré et leur efficacité au contact des bois archéologiques a fait l’objet d’une attention toute particulière.