N° 274 avril 2004

Édifices lamellaires inorganiques/polymère : une valeur ajoutée mutuelle - Le cas des hydroxydes doubles lamellaires

Pagination : 23-27
Rubrique : Recherche et développement
Mots-clés : Hydroxyde double lamellaire, polymère, nanocomposite, renfort.
FR | EN

Cet article propose une brève mise au point sur les potentialités d’une nouvelle classe de matériaux lamellaires, les hydroxydes doubles lamellaires (HDL), permettant l’obtention de nouveaux matériaux hybrides organiques/inorganiques avec un spectre élargi de leurs propriétés.

L’assemblage entre polymère et structure hôte ainsi que leur caractérisation sont décrits en s’appuyant sur quelques exemples : un biopolymère, l’alginate, le poly(styrène) sulfonate et l’aniline sulfonate pour la partie organique, une matrice de type Zn2Al(OH)6 pour les feuillets inorganiques. L’interaction entre ces deux parties évaluée par des techniques spectroscopiques est fonction des constituants du nanocomposite ; elle peut être soit forte, soit faible. Enfin, certains résultats récents montrent l’amélioration des propriétés mécaniques et de tenue en température pour ces systèmes nanocomposites dispersés.