N° 172 novembre-décembre 1992

Éditorial

Page : 386
Rubrique : Éditorial

La Société Française de Chimie, comme ses consœurs des grands pays industriels, porte une attention vigilante à la formation au sens large et nous avons eu l’occasion d’intervenir à plusieurs reprises en ce qui concerne les projets de réforme des différents niveaux d’enseignement, projets dont notre pays est coutumier sans pour autant que cessent certains errements ou que de notables réformes et progrès suivent, en général, les intentions.

La formation des ingénieurs chimistes a déjà été discutée au cours de deux colloques, l’un tenu à l’occasion du 150e anniversaire de l’École Supérieure de Chimie de Mulhouse, en 1972, l’autre en 1988, au même endroit, et à l’initiative de la SFC et de la SCI.

L’évolution rapide et profonde de l’industrie chimique, qui n’est certes pas terminée, rend à nouveau urgente une réflexion et sans doute des décisions et changements dans le domaine de la formation des chimistes ; et pour accompagner les réflexions en cours, ouvrir un large débat et préparer des rencontres qui devront avoir lieu en 1993, nous publions dans ce numéro de L’Actualité Chimique le document préparé conjointement par l’Union des Industries Chimiques (UIC) et la fédération Gay-Lussac (FGL) qui rassemble les directeurs des écoles de chimie et de génie chimique dépendant du ministère de l’Éducation nationale et de la Culture, et de trois écoles privées, soit au total 18 établissements.

On trouvera également dans le même numéro le rapport publié dans la livraison de novembre de Nachrichten aus Chemie et qui comporte de très intéressantes informations sur l’enseignement de la chimie en Allemagne.

Enfin, le témoignage d’un directeur de l’une de nos écoles de chimie complète ces textes.

Ces documents doivent entraîner de nombreuses remarques et propositions et nous souhaitons que s’ouvre au sein de notre communauté des chimistes, un large débat auquel les colonnes de L’Actualité Chimique sont ouvertes. Écrivez-nous et préparons ensemble l’enseignement de la chimie des années 2000 dans notre pays où cette discipline tient depuis Lavoisier une place si importante.

J.B. Donnet
Président de la SFC