N° 345 octobre 2010

Étude structurale d’ions moléculaires d’intérêt biologique en phase gazeuse : couplage de la spectrométrie de masse et de la spectroscopie laser infrarouge

Pagination : 19-24
Rubrique : Recherche et développement
Sous-rubrique : Prix de la division Chimie-physique
Mots-clés : Molécules d’intérêt biologique, spectroscopie IR de photodissociation, spectrométrie de masse, électronébulisation, chimie quantique, chimie-physique.
FR | EN

La spectroscopie IR sur des ions d’intérêt biologique en phase gazeuse permet de sonder les propriétés structurales intrinsèques en l’absence des effets de solvant sur des systèmes parfaitement caractérisés en masse. Les premières études sur des systèmes modèles, acides aminés, petits peptides et substances naturelles, ont permis de déterminer les structures et les sites de protonation des molécules.

En étendant ces études aux systèmes de plus en plus complexes, incluant de longues chaînes peptidiques ou des brins d’ADN, il est alors possible de caractériser des structures secondaires de biomolécules isolées en phase gazeuse et de les comparer à leurs structures natives. Il est maintenant envisageable d’étudier des complexes récepteur-ligand afin de caractériser la relation fonction-structure des molécules biologiques dans des systèmes où la stœchiométrie est parfaitement connue.