N° 337 janvier 2010

Évaluer les risques d’explosion des substances chimiques : des approches expérimentales classiques à la prédiction par la chimie quantique et les méthodes statistiques QSPR

Pagination : 51-58
Rubrique : Maîtrise du risque chimique
Mots-clés : Explosibilité, QSPR, modélisation moléculaire, chimie quantique, DFT, propriétés physicochimiques, maîtrise du risque chimique.
FR | EN

Exemples de molécules nitroaromatiques explosives.

L’évaluation de l’explosibilité des substances chimiques condensées (risque d’explosion) lors de diverses opérations, comme la fabrication, le stockage, le transport ou la mise en œuvre d’un tel produit, repose essentiellement sur la conduite d’essais réalisés selon des référentiels réglementaires internationaux.

L’évolution récente de la réglementation européenne en matière de contrôle des produits chimiques (règlements REACH et CLP) induit un volume de travaux incompatible avec une détermination expérimentale systématique de leurs propriétés dangereuses (faisabilité matérielle, coût financier et délais raisonnables) puisque plus de 100 000 substances chimiques sont concernées par REACH. Aussi, le recours à des méthodes prédictives (alternatives ou complémentaires à l’expérimentation) comme les approches QSPR (relations quantitatives structures-propriétés) sont largement encouragées par REACH.

Cet article présente les méthodes expérimentales qui permettent jusqu’à présent d’évaluer les propriétés d’explosibilité des produits chimiques selon les référentiels réglementaires bien définis et le développement de méthodes prédictives des propriétés d’explosibilité des substances à l’aide d’une approche originale associant la méthodologie QSPR aux outils de chimie quantique.