N° 403 janvier 2016

Faire du neuf avec du vieux

Pagination : 7-9
Rubrique : À propos de
Mots-clés : Chimie thérapeutique, médicaments, nouvelles indications.
© mrallen - Fotolia.com

Sachant que le coût de développement moyen d’un médicament est aujourd’hui estimé à un milliard d’euros, que la durée moyenne de la recherche et du développement est de quinze ans et qu’enfin très peu de nouveaux médicaments arrivent sur le marché, que faire pour minimiser les frais et le temps ?

La réponse est peut-être dans le fait qu’au moment où l’on ne parle que de traitements ciblés, de molécules innovantes et très coûteuses, les chercheurs redécouvrent parfois les vertus d’un médicament ancien, mais aussi qu’une nouvelle tendance ne soit en train d’émerger : les compagnies pharmaceutiques « revisitent » leurs vieux médicaments, et essaient de leur trouver de nouveaux usages. Un des avantages, c’est que tout nouvel usage peut ainsi passer par-dessus les tests sur la toxicité de ce médicament, puisque celui-ci les a déjà subis. De cette façon, la compagnie épargne environ 40 % des coûts traditionnels.

D’après ce qui précède, on comprendra très vite que dans une telle approche, il y a du bon mais il y a également du moins bon...