N° 386 juin 2014

Fiche n° 26 : Les aimants permanents à base d’éléments de terres rares : un avenir en vert

Pagination : 63-64
Rubrique : Un point sur
Mots-clés : Aimants, terres rares, moteurs électriques, énergies vertes, voiture électrique, éolienne, aimantation.
Cycles d’hystérésis comparés d’un matériau magnétique doux (en bleu) et d’un matériau dur (en rouge).

La découverte voici trente ans des aimants de type terres rares-fer-bore (R-Fe-B, où R est un élément de terres rares) a entraîné un développement des applications des systèmes à aimants à un niveau qui n’avait pas été anticipé (l’adjectif « rare » date de la découverte des éléments R, au XVIIe siècle, mais le néodyme est plus abondant que le cobalt par exemple).

L’insertion de ces aimants au sein des petits moteurs électriques commandant le mouvement de la tête de lecture des disques durs des ordinateurs a été importante pour la réduction en taille des micro-ordinateurs. Elle a constitué la première application grand public des aimants de haute performance.

Voir aussi les autres fiches Un point sur