N° 393-394 février-mars 2015

Fiche n° 30 - Vers une réduction de l’inventaire des déchets nucléaires

Pagination : 127-128
Rubrique : Un point sur
Mots-clés : Déchets nucléaires, gestion, haute activité vie longue, réacteurs 4e génération.

Le projet ASTRID, démonstrateur de réacteur de 4e génération.
Calendrier de principe : 2012-2019 : études conceptuelles et d’avant-projet ; 2019 : décision de construire ; 2025 : mise en service.
* en cas d’accident conduisant à la fusion du coeur.

La loi votée le 28 juin 2006 délivre deux grands principes pour la gestion des déchets nucléaires « à haute activité et à vie longue » :

  1. réduire le « terme source » (volume et nocivité des déchets finaux) autant que cela est raisonnablement possible, notamment par une politique de recyclage ;
  2. confiner ces déchets finaux dans des matrices durables et envisager de les stocker (de façon potentiellement réversible) en couches géologiques profondes.

Le CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) est en charge de coordonner les recherches sur le premier point (l’Andra, Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs, étant en charge du second), et nous nous proposons de dresser ici un état des avancées et des perspectives de la recherche en ce domaine.

Voir aussi les autres fiches Un point sur