N° 443 septembre 2019

Fiche n° 68 : Des moules aux lecteurs de glycémie

Pagination : 71-72
Rubrique : Un point sur
Mots-clés : Biocapteur, enzyme, catéchol, lecteur de glycémie.

(a) Formule chimique du biscatéchol, synthétisé au laboratoire, du ferrocène méthanol et structure de la glucose oxydase. (b) Principe du procédé bio-inspiré d’électroréticulation d’enzyme basé sur l’utilisation d’un mélange biscatéchol, ferrocène méthanol et glucose oxydase. Le ferrocène méthanol joue le rôle de médiateur électrochimique, c’est-à-dire transporteur d’électrons.

L’impact des matériaux fonctionnels dans la société devient de plus en plus important dans un grand nombre de domaines, en particulier celui des matériaux pour la santé.

Dans le diagnostic médical et la surveillance de l’environnement, les biocapteurs enzymatiques sont largement utilisés en raison de leur sensibilité élevée, de leur sélectivité et de leur possibilité de miniaturisation/automatisation. L’immobilisation enzymatique est un processus critique dans le développement de ce type de biocapteurs.

Simple et attrayant, le dépôt de macromolécules par électrochimie permet de contrôler finement l’immobilisation des enzymes sur la surface des électrodes, qui est réalisée généralement par piégeage physique ou adsorption. Récemment, nous nous sommes inspirés des capacités impressionnantes d’adhésion des moules pour développer une colle afin d’immobiliser des enzymes par électroréticulation.

Voir aussi les autres fiches Un point sur