N° 451 mai 2020

Fiche n° 76 : Des hydrogels injectables pour réparer le cerveau

Pagination : 63-64
Rubrique : Un point sur

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les accidents vasculaires cérébraux (AVC) touchent près de 14 millions de personnes chaque année dans le monde et sont l’une des principales causes de mort et de handicap. Malheureusement, il n’existe pas à l’heure actuelle de thérapie efficace pour lutter contre les déficits moteurs et cognitifs consécutifs à un AVC.

Une alternative aux stratégies développées actuellement est l’implantation de matériaux
biocompatibles dans la zone atteinte afin de libérer des molécules pharmacologiques directement dans le cerveau et d’assurer la reconstruction des tissus. Parmi eux, les hydrogels,
qui consistent en un réseau 3D de chaines polymères hydrophiles réticulées fortement gonflé en eau (typiquement 80-90 % de la masse du matériau) sont des candidats prometteurs.

Voir aussi les autres fiches Un point sur