N° 453 juillet-août 2020

Fiche n° 78 : Formulations pour la microfluidique

Pagination : 59-60
Rubrique : Un point sur
Mots-clés : Microfluidique, tensioactifs, émulsions, formulation.

(a) Cliché en fluorescence d’une émulsion de gouttes contenant différentes concentrations de molécules fluorescentes dans une puce microfluidique (photo T. Beneyton, Univ. Bordeaux, CNRS, CRPP ; échelle 100 μm). (b) Utilisation de gouttes pour l’encapsulation de microorganismes individuels, ici des trypanosomes (photo S. Oldenburg, Univ Bordeaux, CNRS, CRPP ; échelle 100 μm).

La microfluidique est la science et la technologie des systèmes manipulant les fluides à l’échelle microscopique. Cette technologie permet la miniaturisation d’expériences en biologie ou en chimie en utilisant notamment des gouttes formées lors du mélange de deux liquides non miscibles. La manipulation et l’analyse de ces gouttes constitue la microfluidique en gouttes (« droplet-based microfluidics »), qui est devenue une branche de la microfluidique extrêmement active au cours de ces quinze dernières années. Elle est aujourd’hui utilisée dans de nombreuses applications, en particulier pour l’analyse de cellules individuelles, le criblage cellulaire ou le diagnostic moléculaire.

La chimie et la physico-chimie des formulations sont au cœur de cette technologie. L’utilisation de tensioactifs est indispensable pour éviter la coalescence des gouttes. Les formulations d’huiles et de tensioactifs basées sur des molécules fluorées sont aujourd’hui les plus intéressantes et performantes. L’industrialisation des processus de synthèse est maintenant une nécessité pour garantir un approvisionnement suffisant en formulations performantes pour les développeurs émergents d’instruments basés sur la microfluidique. À plus long terme, l’évolution des besoins liés à de nouvelles applications industrielles sera un moteur à l’amélioration des performances de ces molécules tensioactives et au développement de solutions innovantes.

Voir aussi les autres fiches Un point sur