N° 329 avril 2009

Gare aux pléonasmes !

Page : 3
Rubrique : Chroniques
Sous-rubrique : Communication de la chimie
Mots-clés : communication de la chimie, société, idées reçues, grand public, pollution chimique

Tout est chimie ! Une illustration probablement non intentionnelle de la confusion entre substance et molécule. (Illustration de Y. Fastier)

Le temps d’une chronique, quittons l’analyse philosophique du terme « chimique » pour revenir à des considérations didactiques plus pragmatiques. Il est en effet un défaut particulièrement répandu chez les chimistes, qui conduit à des formulations bizarres, voire nuisibles à la compréhension : la confusion dans l’emploi des notions de « substance » et de « molécule ».

Dans un article du numéro spécial de L’Actualité Chimique intitulé « Le chimiste et profane », nous évoquions la facilité avec laquelle le scientifique passe du monde réel au monde théorique et abstrait qu’il s’est construit pour l’expliciter. Physique quantique, thermodynamique chimique, calculs menés à l’aide de diverses transformées mathématiques..., autant d’exemples illustrant la virtuosité des scientifiques qui jonglent avec les concepts et raisonnent dans le monde de l’abstraction.