N° 429 mai 2018

HA15, une nouvelle molécule qui pousse les cellules cancéreuses au suicide : du diabète au mélanome

Pagination : 25-31
Rubrique : Recherche et développement
Mots-clés : Chimie médicinale, chemobiologie, drug design, synthèse organique, mélanome, mécanisme d’action.
FR | EN

Chronologie des traitements utilisés contre le mélanome métastatique.

Le traitement du mélanome a considérablement progressé au cours de la dernière décennie, avec le développement de thérapies ciblées et d’immunothérapies pour réactiver l’immunité antitumorale. Malheureusement, plus de 50 % des patients sont actuellement en échec thérapeutique, notamment à cause de l’apparition de résistances aux traitements. L’identification de nouveaux agents thérapeutiques ayant un mode d’action original est d’un très grand intérêt pour contourner ces phénomènes de résistance.

En s’inspirant de la structure d’un principe actif antidiabétique, de nouvelles molécules actives contre les cellules de mélanome humain ont été identifiées. HA15, le représentant de cette nouvelle classe, agit en augmentant l’état de stress inhérent des cellules cancéreuses pour les pousser au suicide. Les cellules saines, qui supportent ce stress, ne sont pas affectées. HA15 est actif in vitro et in vivo sur des mélanomes sensibles et résistants, ainsi que sur des cellules d’autres cancers. Il constitue un prototype intéressant pour des applications thérapeutiques chez l’homme.