N° 408-409 juin-juillet-août 2016

Hydroformylation de triglycérides par auto-assemblage supramoléculaire en milieu aqueux

Pagination : 122-125
Sous-thème : Biomasse et fossile
Mots-clés : Catalyse en phase aqueuse, triglycérides, cyclodextrine, émulsion, hydroformylation, transition énergétique.
FR | EN

Principe du procédé d’hydroformylation en milieu auto-émulsifié résultant de la formation de complexes d’inclusion triglycéride/CD tensioactifs furtifs (n = 1 ou 2).

Cet article décrit un procédé capable d’hydroformyler les doubles liaisons carbone-carbone de triglycérides en milieu aqueux grâce aux outils de la chimie supramoléculaire. L’utilisation de cyclodextrines (CD) – oligomères cycliques constitués d’unités glucopyranoses – permet en effet la reconnaissance moléculaire d’une des chaines grasses des triglycérides pour former un complexe d’inclusion amphiphile furtif qui agit comme tensioactif à l’interface entre la phase organique contenant le substrat et la phase aqueuse contenant le catalyseur organométallique. En fin de réaction, la faible affinité entre les triglycérides hydroformylés et les CD favorise la séparation de phases. Les produits de réaction sont ainsi facilement séparés du catalyseur organométallique qui peut alors être recyclé.

Annexe