N° 418-419 mai-juin 2017

Industrie 4.0, industrie du futur ?

Pagination : 7-8
Rubrique : Chroniques
Mots-clés : Industrie, chimie, transformation numérique, robotisation, usine du futur.

Nous avons souvent entendu ces termes, industrie 3.0 ou 4.0 ; ils recouvrent plusieurs concepts assimilés au numérique et à la robotique qui ont envahi les usines depuis déjà plusieurs décennies.

La différence tient en la connectivité des moyens de production.

La « révolution du 4.0 », c’est d’abord la robotique connectée, des capteurs permettant au robot de travailler près d’un opérateur en l’imitant ou en l’aidant en toute sécurité. Le robot, en liaison avec la logistique de production, peut prévenir qu’il va bientôt manquer de pièces ou tomber en panne.

En France, sous l’impulsion du gouvernement, l’Alliance Industrie du futur, composée de 27 membres, dont les fédérations industrielles, des centres techniques, des écoles et universités, le CEA et le CNRS, est chargée d’aider les entreprises (ETI et PME) à préparer et franchir ce cap vers « l’industrie du futur ». Digitalisation de l’entreprise, fabrication additive, interconnectivité, exploitation du big data et cloud interne sont les maitres mots du 4.0.