N° 418-419 mai-juin 2017

Intensification et miniaturisation en génie des procédés

Pagination : 104-111
Sous-thème : Micro-engineering
Mots-clés : Intensification des procédés, miniaturisation, usine du futur, usine modulaire, fabrication additive.
FR | EN

Réacteur photochimique (James Robinson Ltd). Comparaison des réacteurs de même capacité : discontinu conventionnel (droite) et continu intensifié (gauche) (www.chemspeceurope.com/content-images/main/Conferences/Continuous-Processing-to-make-better-particles_Ian-Laird_-RSC-Symposium-2011.pdf).

Grâce à l’intensification des procédés et à la miniaturisation des équipements qui en découle, on entrevoit le concept d’usine chimique miniature et modulaire « miniplant » comme un des scénarios de l’industrie chimique du futur. Les principaux avantages sont une plus grande rapidité d’implantation sur site permettant de générer plus rapidement des revenus, la flexibilité des ateliers pouvant être reconfigurés en fonction des besoins, la possibilité de production sur place et à la demande, au plus proche du client...

Au travers de quelques exemples dans les domaines de la chimie fine et de la pharmacie, de la sécurité et de l’énergie, cet article présente les intérêts d’un tel concept mais aussi les difficultés scientifiques, techniques et financières qu’il faut surmonter.