N° 396 mai 2015

Introduction à la chimie inorganique : théorie du champ cristallin ou théorie des orbitales moléculaires ?

Pagination : 40-43
Sous-thème : Les innovations pédagogiques
Mots-clés : Orbitales moléculaires, complexe de métal de transition, théorie du champ cristallin, orbitale antiliante, distance de liaison, JIREC 2014.
FR | EN

La levée de dégénérescence du bloc d d’un complexe octaédrique d’un métal de transition est généralement présentée à l’aide de la théorie du champ cristallin. Il est également possible d’établir ce résultat à l’aide de la théorie des orbitales moléculaires. La différence essentielle entre ces deux approches concerne la nature des orbitales les plus hautes du bloc d : elles sont simplement déstabilisées dans le cadre de la théorie du champ cristallin alors qu’en théorie des orbitales moléculaires, elles se trouvent, en plus, être antiliantes entre le métal et les ligands.

Ce sont les conséquences de cette propriété, notamment sur les distances de liaison entre le métal et les ligands, qui sont discutées dans cet article.